Une commission mixte Onu-Haïti pour éradiquer le choléra

Haiti-cholera-006

L’ONU et le gouvernement haïtien ont mis sur pied une commission chargée d’éradiquer l’épidémie du Choléra en Haïti.

Composé de diplomates du système des nations unies et de ministres, le Comité conjoint de haut niveau pour l’éradication du choléra est co-présidé par la ministre de la santé, Florence Duperval Guillaume et la cheffe de la Minustah, Sandra Honoré.

En donnant l’investiture aux membres de cette commission le Premier Ministre Laurent Lamothe a promis d’accompagner “le peuple haïtien dans ses moments difficiles”.

M. Lamothe a reconnu que ” la crise liée au choléra a une dimension sociale, économique, environnementale et surtout morale avec des implications politiques et juridiques incontestables”.

Dans le cadre de sa mission le comité conjoint devra mettre en œuvre un système national de surveillance épidémiologique et un plan d’assainissement et d’accès gratuit à l’eau potable.

Le comité devra également produire des rapports d’évaluation relatifs aux progrès, aux défis et actions à entreprendre par l’administration haïtienne en vue d’aider le gouvernement à mieux cadrer sa politique de santé publique.

Dans son intervention la ministre de la Santé publique et de la population (MSPP), Mme Florence Duperval Guillaume, a révélé que 10% de la population, soit plus de 830.600 personnes, ont déjà été infectées. Le nombre de décès a franchi la barre des 8 200.

En dépit des efforts réalisés nous ne sommes pas parvenus au point d’éliminer le choléra en Haïti, a insisté la ministre de la santé.

De son coté Sandra Honoré, co-présidente du comité conjoint et représentante en Haïti du Secrétaire général des Nations Unies (ONU), M. Ban Ki-Moon, a promis un renforcement de la coopération entre les agences de l’ONU et le gouvernement haïtien dans la lutte contre l’épidémie de choléra.

Les Nations Unies soutiennent le ministère de la santé dans la campagne de vaccination visant 600.000 personnes dans les zones de persistance du choléra, a fait remarquer Mme Honoré révélant que 107.000 personnes ont été vaccinées lors de la première phase du programme.

Elle a rappelé que l’ONU a déjà fourni une assistance au gouvernement haïtien en termes d’installation de plusieurs centaines de Centres de traitement du choléra (CTC), de campagnes de vaccination, d’un système de chloration d’eau et de structures d’assainissement à travers tout le pays.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *