Québec/spectacle: les nouveaux propriétaires du Cirque du Soleil maintiennent le siège à Montréal

cirque

Le Cirque du Soleil a confirmé lundi matin sa vente au consortium mené par la firme américaine TPG Capital et le maintien de son siège social à Montréal.

Fosun Capital Group, une firme chinoise, ainsi que la Caisse de dépôt et placement du Québec, mettent aussi la main sur une participation minoritaire.

Le fondateur du Cirque, Guy Laliberté, conservera une participation dans l’entreprise et continuera de participer à la direction stratégique et artistique du Cirque.

«Après avoir passé 30 ans à créer la marque du Cirque du Soleil, nous avons trouvé (…) les bons partenaires pour faire accéder le Cirque à l’étape suivante de son évolution», a-t-il souligné, par voie de communiqué.

L’équipe de direction sera aussi maintenue en place.

En raison des récentes difficultés traversées par l’entreprise québécoise, la valeur de l’entente de principe serait inférieure aux 2 milliards de dollars que désiraient M. Laliberté ainsi que ses conseillers.

Comme l’avait dévoilé La Presse, plus tôt ce matin, l’homme d’affaires québécois Mitch Garber, actuellement PDG de la société de jeux de hasard Caesars Acquisition Company, sera le nouveau président du conseil d’administration du Cirque du Soleil. M. Garber, l’une des cinq personnalités du monde des affaires en vedette dans l’émission Dans l’oeil du dragon à Radio-Canada, a déjà des liens d’affaires avec TPG Capital, qui est l’un des actionnaires de Caesars Entertainment.

«Guy a bâti l’une des entreprises les plus extraordinaires du monde, a dit M. Garber Je travaille avec TPG depuis de nombreuses années et je sais que celle-ci constitue l’associé le plus apte à mener le Cirque vers l’avenir.»

Le PDG du Cirque du Soleil, le Québécois Daniel Lamarre, restera en poste, comme La Presse l’a indiqué jeudi dernier.

La Caisse de dépôt ainsi que le consortium composé de la firme américaine d’investissement privé TPG Capital et de la firme chinoise Fosun Capital Group ont passé le week-end à négocier les derniers détails de leur partenariat. Parmi les dernières clauses à avoir été négociées: la garantie du maintien du siège social et d’emplois au Québec.

Le maintien du siège social à Montréal était aussi un souhait qui avait été exprimé publiquement par le premier ministre du Québec Philippe Couillard, qui estimait «très important que non seulement le siège social reste à Montréal, mais [que] les activités clés, dont les activités créatives, restent également à Montréal». En plus de la Caisse de dépôt, Guy Laliberté avait aussi imposé aux acheteurs potentiels la condition de maintien du siège social au Québec.

TPG Capital deviendra ainsi l’actionnaire majoritaire du Cirque avec environ 60% des actions, Fosun Capital Group aura environ 20% des actions, la Caisse, 10% des actions et le cofondateur du Cirque Guy Laliberté gardera 10% des actions. Avant la conclusion de la transaction, Guy Laliberté détenait 90% des actions du Cirque, l’autre bloc de 10% étant détenu par des intérêts de Dubaï depuis 2008.

Le Cirque du Soleil a indiqué la semaine dernière que l’entreprise ne ferait plus de commentaires dans ce dossier. Jeudi dernier, le cofondateur et actionnaire majoritaire du Cirque Guy Laliberté avait envoyé un courriel à ses employés indiquant qu’il n’avait pas «finalisé d’entente» mais que «beaucoup de discussions» étaient en cours.

 

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *