PROPARCO octroie un prêt de 3 millions d’euros à une institution de microfinance haïtienne

La Société de Promotion et de Participation pour la Coopération Economique (PROPARCO) a annoncé en début de semaine avoir octroyé ligne de crédit en gourdes haïtiennes, équivalent à 3 millions d’euros à l’institution de microfinance haïtienne ACME pour soutenir la croissance de son portefeuille. La Proparco, institution Financière de Développement, conjointement détenue par l’Agence Française de Développement (AFD) et par des actionnaires privés du Nord et du Sud, réalise ainsi sa première intervention depuis 10 ans en Haïti.

Le Directeur de l’Agence française de développement en République Dominicaine et représentant de PROPARCO pour Haïti, Gilles Genre-Grandpierre, a soutenu que l’Acme répond aux critères de cet organisme. ” Nous sommes heureux d’accompagner une institution de microfinance comme ACME : tout à la fois, engagée en termes d’ambition sociale, soucieuse du respect de ses clients et de son efficacité et attentive à sa rentabilité; en somme, une institution de microfinance représentative de notre conception de ce que peut être une microfinance responsable et soutenable, également dans un pays comme Haïti qui a fait face à d’importantes et trop nombreuses catastrophes ses dernières années et continue de faire face aujourd’hui à d’importants défis économiques.

Avec un encours de crédits d’environ 17 M€ et plus de 34 000 clients, ACME, est une des institutions leaders sur le marché de la microfinance en Haïti. Par son action, elle contribue de manière significative au développement de l’inclusion financière, en zones urbaines comme en zones rurales.

Cette institution de microfinance haïtienne, créée en 2009, opère un réseau de 28 agences et 3 comptoirs en Haïti.

D’après le représentant de Proparco pour Haïti, l’offre en monnaie locale et le terme du prêt, sur cinq ans, contribueront à renforcer la solidité financière de l’établissement. Ce projet, selon les responsables de la Proparco, contribuera au financement d’activités génératrices de revenus de petits entrepreneurs à Port-au-Prince ainsi que dans les provinces du pays.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *