Obama et Bush rendent hommage aux victimes de Dar eSalaam

 

Le président américain Barack Obama et son prédécesseur George W. Bush ont rendu hommage ensemble mardi à Dar es-Salaam aux victimes tuées en 1998 dans l’attentat à la bombe contre l’ambassade des États-Unis en Tanzanie.

Le président démocrate et son prédécesseur républicain se sont recueillis devant un mémorial érigé dans l’enceinte de l’actuelle représentation diplomatique américaine.

Côte à côte, ils ont marqué une minute de silence devant le bloc de pierre orné d’une plaque gravée, après qu’un Marine américain en uniforme d’apparat y eut déposé une couronne de fleurs.

Il s’est agi de l’une des rares apparitions publiques d’un président et de son prédécesseur ensemble à l’étranger.

M. Obama a terminé mardi en Tanzanie où il était arrivé la veille sa première tournée africaine en tant que président, tandis que M. Bush est à Dar es-Salaam à l’occasion d’un Forum des Premières dames présidé par son épouse Laura Bush.

Le site de l’actuelle ambassade des États-Unis est situé à environ 2,5 km de celui visé par l’attentat de 1998, perpétré par le réseau Al-Qaïda et qui avait tué onze passants. Quasi simultanément, un camion piégé avait explosé dans l’ambassade américaine de Nairobi, tuant 213 personnes et faisant plus de 5000 blessés.

Quinze Tanzaniens qui travaillaient à l’époque à l’ambassade de Dar es-Salaam et ont survécu à l’attaque sont toujours employés à la représentation diplomatique, selon la Maison-Blanche.

 

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *