Mme Ethéard a été libérée pour des motifs humanitaires affirme son avocat

Marie T. Mazil Etheard

Marie T. Mazil Etheard

L’épouse du présumé chef de gang Woodly Ethéard a été libérée le samedi 29 mars 2014 par le Parquet de Port-au-Prince. Maître Ricardo Chachoute, avocat de Marie Mazil Ethéard, confirme que sa cliente, détenue à la Prison civile de Pétion ville, a été relaxée par le substitut du commissaire du gouvernement, Gerald Norgaisse.

Le juriste salue cette décision de la justice qui corrige selon lui une arrestation illégale du juge instructeur en charge de l’enquête sur le gang Galil.

Il rappelle qu’on ne peut inculper une personne à la place d’un autre individu recherché par la justice. Mme Ethéard avait répondu à toutes les questions du juge instructeur, explique le juriste pour qui l’incarcération était injustifiée.

Interrogé sur les motifs de l’élargissement de Mme Ethéard, le juriste soutient que le Parquet a tenu compte de motif humanitaire. D’après M. Chachoute, l’épouse de Woodly Ethéard doit prendre soin de deux enfants en bas âge pendant l’absence de son mari.

Toutefois l’avocat révèle qu’il n’était pas présent au moment de la remise en liberté de Mme Ethéard. Il nie toute implication des autorités politiques haïtiennes dans la libération de l’épouse du présumé chef de gang Woodly Ethéard.

Mme Ethéard, de nationalité canadienne, avait été appréhendée à son domicile le mercredi 26 mars 2014 lors d’une perquisition du juge instructeur Sonnel Jean François.

Le juriste n’a pas été en mesure d’indiquer si la représentation diplomatique canadienne à Port-au-Prince avait apporté une assistance à Mme Ethéard, détentrice d’un passeport canadien.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *