Militaires démobilisés délogés : réactions mitigées

L’ambassadeur des Etats-Unis à Port-au-Prince, Kenneth H. Merten, salue l’effort des autorités policières visant le respect de l’État de droit en Haïti.

Le diplomate américain réagissait à l’opération réalisée samedi dernier par les policiers haïtiens contre les militaires démobilisés regroupés dans plusieurs sites. Il s’est réjoui que tout ait pu se dérouler de manière paisible et rappelle que le chef d’État s’était toujours engagé à mettre en place une force armée suivant les prescrits légaux.

Selon M. Merten les membres des forces armées doivent respecter l’ordre du chef d’état qui est le chef effectif des forces armées haïtiennes.

Dans le même temps plusieurs législateurs haïtiens, qui avaient réclamé une action des autorités pour mettre un terme au mouvement des militaires démobilisés, ont cependant dénoncé la méthode utilisée par le gouvernement.

Le président du Sénat, Dieuseul Simon Desras, est d’avis qu’une solution négociée aurait pu être trouvée. Il qualifie de justes certaines revendications des militaires démobilisés et exhorte les autorités à indemniser les ex membres des FAD’H. Il estime qu’il n’y a toujours pas de réponses sur les sources de financement de ces hommes armés.

Cet avis est partagé par le sénateur Jean-Baptiste Bien-aimé qui souhaitait également une solution négociée qui aurait permis de récupérer les armes. Pour lui la crise reste entière puisque les ex membres des FAD’H sont dispersés avec leurs armes en leur possession.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *