Martelly rejette la proposition de Desras

Martelly

Le chef de l’Etat haïtien, Michel Martelly, a rejeté la proposition du président du Sénat relative à la formation d’un Conseil Electoral Provisoire (CEP) suivant les prescrits de l’article 289 de la constitution. Dans une correspondance au sénateur Desras Simon Dieuseul, le chef de l’Etat réitère ” la détermination de l’Exécutif de respecter à la lettre les prescrits de l’accord d’El Rancho du 14 mars 2014 qui trace les voies et moyens pour arriver à la tenue d’élections, libres, honnêtes, inclusives et transparentes”.

Qualifiant l’article 289 d’obsolète, M. Martelly a fait valoir que ” l’accord d’El Rancho s’inspire de l’esprit de l’article 192 de la Constitution de 1987 amendée en ce qui a trait à la formation du Conseil électoral”.

Le président haïtien soutient que certains problèmes tels le Conseil électoral provisoire, la loi électorale, le climat de confiance autour des élections ” ont déjà été pris en compte lors des discussions de l’accord d’El Rancho dont le Sénat était partie prenante”.

Il invite le président du Sénat à œuvrer pour le vote des amendements de la loi électorale. Je fais appel à votre patriotisme, votre sens de responsabilité, pour amener vos pairs à débloquer la situation en votant les amendements à la loi électorale afin d’assurer la tenue des élections en octobre 2014 comme prévu.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *