Martelly prêt à se lancer dans la campagne électorale

Le chef de l’Etat haïtien, Michel Martelly, n’entend pas observer une certaine neutralité à l’instar de son prédécesseur, René Préval, lors des élections sénatoriales. Il annonce que fera activement campagne pour les candidats de son parti et ceux de la plateforme présidentielle.

Les ex sénateurs Youri Latortue et Joseph Lambert, aujourd’hui conseillers du chef de l’Etat, bénéficieront de l’appui du Premier Mandataire de la nation. Si le parti Haïtien Tèt Kalé n’aura pas de candidats dans le sud-est et l’Artibonite néanmoins une grande bataille s’annonce pour décrocher le ticket de la formation présidentielle dans les 8 autres départements. Dans le sud notamment deux députés de la majorité présidentielle, PSP, et un proche du chef de l’Etat ont déjà manifesté leur intention de briguer le siège du Sénat.

Le président Martelly affiche ouvertement sa détermination à obtenir une majorité au Sénat afin de faire appliquer les projets de son administration. Il dispose d’une majorité à la chambre basse mais les deux minorités au Sénat se neutralisent occasionnant une quasi paralysie du grand corps.

Interrogé sur sa décision de s’impliquer directement dans la campagne le président Martelly a fait valoir que cette position est démocratique. Il rappelle que les présidents américains s’impliquent dans la campagne électorale de mi-mandat en faveur de leurs partisans.

Le chef de l’Etat n’est pas officiellement coordonnateur du Parti Haïtien Tèt Kalé qui a récemment vu le jour. M. Martelly avait été élu en 2010 sous la bannière de la plateforme Repons Peyizan.

Par ailleurs, le président Martelly a confirmé que la Première Dame, Sofia Martelly, poursuit ses déplacements dans les différentes régions du pays. Il confirme que son épouse s’est rendue dans des sections rurales très reculées en vue de s’entretenir directement avec les citoyens.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *