Martelly déterminé à combattre la violence faite aux femmes

Le chef de l’état haïtien, Michel Martelly, réaffirme la détermination de son administration à promouvoir les droits des femmes. Intervenant lors de l’inauguration du Bureau de Lutte contre la violence faite aux femmes et aux filles, M. Martelly a exhorté les hauts cadres de l’administration et le Haut état major de la Police à intensifier la lutte contre la violence

L’Etat haïtien privilégie toutefois la prévention des cas de violence, assure le locataire du Palais National assurant rappelant que l’administration doit prendre en charge les victimes et garantir que les enquêtes soient efficaces.

Le chef de l’Etat presse les autorités judiciaires à respecter le quota de 30% de femmes dans le système judiciaire et lance un appel direct au chef de la police afin de mettre en place des structures pour encourager le recrutement des femmes. Il faut envisager des promotions uniquement de femmes, a insisté M. Martelly qui préconise également la promotion de la fonction publique policière dans les écoles secondaire.

Le président veut maintenir le cap pour la promotion des femmes et envisage de dépasser le quota de 30% avant la fin de son mandat. D’après le président Martelly l’inauguration de ce Bureau s’inscrit dans le cadre de la concrétisation de ses promesses de campagne. Le combat contre la violence faite aux femmes doit être le combat de la société en général et des acteurs du système judiciaire en particulier a insisté le chef de l’état. Les chefs de parquet, les policiers, les juges, les travailleurs sociaux, les religieux doivent s’impliquer dans la lutte, a-t-il martelé.

Le Bureau devenu opérationnel à l’ occasion de la journée internationale de lutte contre la violence faite aux femmes et aux filles devra appliquer la politique de tolérance zéro contre la violence faite aux femmes préconisée par le président Martelly.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *