Marie Carmelle Jean Marie est optimiste en ce qui a trait aux finances de la nation

La ministre de l’économie et des finances, Marie Carmelle Jean Marie, affiche un certain optimisme en ce qui a trait à l’état des finances de la nation. Tout en concédant que les recettes sont largement inferieures aux prévisions en début d’année, M. Jean Marie donne l’assurance que les dispositions adoptées à la fin de 2012 permettront à l’état de répondre à ses obligations.

Interrogée sur les résultats des ces mesures d’austérité, Mme Jean Marie a fait valoir qu’il ne faudrait pas utiliser ce concept qui est impropre à la situation. Elle préfère parler de dispositions visant la rationalisation des dépenses. Il s’agit notamment de coupe d’environ 15 % sur les dépenses non essentielles tels les subventions, les frais de voyages, de carburant, de téléphones etc.

Le grand argentier de la république se réjouit de la collaboration de tous les acteurs du secteur public y compris les parlementaires. Les coupes dans les budgets des ministères et organismes déconcentrées permettront de faire face à l’insuffisance des recettes.

Le gouvernement avait réalisé des prévisions de recettes de l’ordre de 52 milliards de gourdes tandis que les nouvelles estimations placent la barre à environ 44 milliards. Ces nouvelles statistiques témoignent une baisse des recettes d’environ 2% par rapport à l’année 2011 -2012. Pire le gouvernement déplore le retard dans le décaissement des appuis budgétaires de la communauté internationale.

La rationalisation des dépenses a permis jusqu’ici au gouvernement de faire face à ses engagements en termes d’investissement, du paiement du service de la dette et du salaire des 65 000 fonctionnaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *