L’UE et la France œuvrent au renforcement de la sécurité alimentaire

L`Union Européenne (UE) et l`Agence Française de Développement (AFD) ont accordé un don de 21.5 millions de dollars américain a Haïti dans le cadre de la lutte contre l`insécurité alimentaire.

Le ministre de l`économie et des finances, Wilson Laleau, qui a signé l’accord au nom du gouvernement haïtien assure que ces fonds permettront d’accroitre la production dans les filières céréalières, vivrières et avicoles. ” Le projet vise entre autres de contribuer à améliorer la sécurité alimentaire et nutritionnelle avec l’aide de la population locale à travers 3 filières: la banane plantains, les œufs et le maïs”, a insisté M. Laleau.

Les cultivateurs des régions du sud et de l’ouest seront les principaux bénéficiaires du programme.

M. Laleau informe également que les fonds contribueront à l`augmentation du volume et l’amélioration la qualité des produits locaux. ” Une augmentation des volumes et de la qualité des produits vendus sur les différents marchés dans les deux départements, l’amélioration dans les conditions de travail de la population cible et de la qualité des repas distribués dans les cantines scolaires, le renforcement des capacités du ministère de l’agriculture et des opérateurs locaux , sont parmi les résultats attendus à travers ce projet”, a ajouté le grand argentier de la république.

Pour sa part, le directeur général du Ministère de l`Agriculture, des Ressources Naturelles et du Développement Rural (MARNDR), Pierre Guy Lafontant, a assuré que l’accord facilitera l`exploitation de plus de 2 000 hectares de terres dans le département du Sud.

De son coté l`Ambassadeur de France a Port-au-Prince, Patrick Nicoloso, salue l’effort en vue du renforcement de la sécurité alimentaire dans le pays. Il a fait valoir que ce projet vise la redynamisation des filières du secteur agricole.

Le diplomate français a renouvelé l’engagement du gouvernement français d’accompagner Haïti dans ce projet, qui va permettre à redynamiser le secteur de l’agriculture en Haïti.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *