Les sénateurs pro gouvernementaux appuient l’interpellation des ministres

Les sénateurs supportant le gouvernement appuient l’interpellation de trois ministres. Les ministres de l’intérieur, David Bazile, des Affaires étrangères, Pierre Richard Casimir et de la justice, Jean Renel Sanon, devront répondre à une séance d’interpellation fixée au mardi 5 novembre 2013.

Le leader du bloc minoritaire pro gouvernemental, Wencesslass Lambert, confirme que les 8 membres du bloc ont paraphé la motion d’interpellation. Il justifie la démarche par la nécessité d’harmoniser les relations entre les deux blocs minoritaires pour favoriser un meilleur fonctionnement du grand corps.

Dans le cadre de ce qui s’apparente à un deal, le sénateur Lambert révèle que le chef de l’Etat convoquera bientôt les députés en session extraordinaire en vue de la ratification de la loi électorale. Il est également prévu le vote de la loi sur le Fonds National Education par les sénateurs. Nous devons avoir un minimum de compromis pour que le Sénat fonctionne, martèle le sénateur Lambert rappelant qu’il s’agit avant tout d’une assemblée politique. Nous sommes à la recherche d’une atmosphère de travail et d’une confiance partagée entre les sénateurs, dit-il pour expliquer la démarche contre nature des sénateurs progouvernementaux.

Toutefois il soutient qu’il faudra attendre les débats lors de la séance pour connaître la décision des sénateurs. Les ministres interpellés auront à se défendre et l’assemblée décidera s’il faut les renvoyer ou non, a-t-il fait valoir.

Il n’y aurait pas de défection au sein du bloc minoritaire pro gouvernemental qui compte les sénateurs Wencesslass Lambert, Edwin Zeny, Hypolithe Melius, Lucas Saint Vil, Derex Pierre Louis, Willy Jean Baptiste, Maxime Roumer et Fritz Carlos Lebon.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *