Les sénateurs ont presque réalisé le consensus sur le vote de la loi électorale

Sénateur Steven Benoit

Sénateur Steven Benoit

Les sénateurs sont dans l’attente d’une décision des membres du Conseil Supérieur du Pouvoir Judiciaire (CSPJ) afin de voter l’amendement de la loi électorale.

Le président du Grand Corps, Desras Simon Dieuseul, a indiqué le week end écoulé que les sénateurs sont prêts à voter l’amendement moyennant qu’une nouvelle personnalité inspirant confiance aux acteurs politiques soit désignée en tant que conseiller électoral. Le dernier conseiller électoral rejoindra, Max Mathurin, qui avait été désigné la semaine écoulée par le Sénat et la chambre des députés.

Le Premier Secrétaire du Sénat, Steven Benoît, appelle au déblocage de la situation au CSPJ afin de favoriser le vote de l’amendement de la loi électorale.

Les leaders de l’opposition et les sénateurs du Groupe des 6 considèrent que le vote de l’amendement de la loi électorale marquera le coup d’envoi effectif du processus électoral. Certains dirigeants de partis politiques souhaitent que le nouveau CEP modifie le calendrier électoral qui a été déjà confirmé par un arrêté présidentiel.

Le sénateur Edwin Zeny, a invité ses collègues du Groupe des 6 à revenir à la raison et à voter l’amendement de la loi électorale. Il est impératif d’organiser les élections cette année, a insisté le sénateur Zeny saluant l’arrêté présidentiel relatif à l’organisation du scrutin le 26 octobre 2014.

La majorité des sénateurs sont disposés à voter l’amendement, révèle M. Zeny se disant opposé à une stratégie de blocage. Réputé proche du chef de l’Etat le sénateur Zeny a mis en garde ses collègues de l’opposition sur les conséquences du chaos que provoquerait un nouveau report du scrutin

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *