Les commissaires veulent soumettre leur rapport ce mardi

Les membres de la commission spéciale chargée d’analyser le projet de loi électorale ont eu hier des séances de travail avec les représentants de la société civile et des organisations de défense des droits humains. Les commissaires entendent mettre les bouchées doubles afin de soumettre le rapport ce mardi au bureau de la chambre basse.

Les discussions entre les membres de la commission concernent notamment des articles clés qui opposent le pouvoir aux leaders de l’opposition.

Le premier secrétaire de la chambre des députés, Gluck Théophile, qui coordonne les activités de la commission au Club Indigo, révèle que les commissaires sont divisés sur l’article 3.1 qui maintien la direction générale dans l’organigramme du CTCEP. Les députés du bloc majoritaire présidentiel, PSP, veulent maintenir l’article tel que libellé dans le projet de loi tandis que les autres parlementaires veulent le modifier suivant les propositions des conseillers électoraux.

Le CTCEP avait préconisé la création d’une direction exécutive dont le titulaire serait désigné par les conseillers électoraux.

Les commissaires sont également divisés sur l’article 245 qui prévoit que le mandat des élus doit être régi par la loi en vigueur au moment de l’élection. Tandis que les députés du bloc majoritaire veulent maintenir cet article, les députés des autres tendances veulent que les mandats soient régis suivant les prescrits constitutionnels.

Le président de la commission Kenston Jean Baptiste avait indiqué annoncé hier une intensification des activités afin que le rapport puisse être soumis ” le plus tôt que possible”.

De son coté le premier secrétaire a mis l’accent sur la nécessité pour que le rapport soit soumis mardi afin que le dossier puisse être inséré dans l’ordre du jour de la séance du mercredi 4 septembre 2013.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *