Le premier ministre Harper proroge de nouveau le parlement

 Stephen Harper a annoncé lundi qu’il avait l’intention de proroger le Parlement à l’automne, ce qui signifie que les députés ne reprendront pas leurs travaux à la Chambre des communes en septembre tel que prévu.

Le premier ministre, qui est en déplacement pour une semaine dans le Grand Nord canadien, a précisé qu’il livrerait un nouveau discours du Trône – probablement en octobre – afin de donner le coup d’envoi à une nouvelle session parlementaire.

Lors de son étape à Whitehorse, au Yukon, lundi matin, il a fait valoir que l’essentiel des promesses électorales des conservateurs ont été tenues, et qu’il est maintenant temps pour son gouvernement de passer à un nouvel ordre du jour législatif.

L’économie demeurera cependant au coeur des priorités du gouvernement, a prévenu M. Harper.

Ce n’est pas la première fois que Stephen Harper proroge le Parlement. Le principal effet de cette procédure est de mettre fin à tous les travaux de la Chambre: tous les projets de loi du gouvernement qui n’ont pas reçu la sanction royale «meurent au feuilleton» et les travaux des comités sont suspendus.

En décembre 2008, le premier ministre avait prorogé le Parlement plutôt que de faire face à une motion de censure des partis de l’opposition qui risquait de faire tomber le gouvernement. Les conservateurs étaient alors minoritaires et leur règne était menacé par les libéraux, les néo-démocrates et les bloquistes.

Il a réédité l’année suivante, ce qui a eu pour effet de mettre fin aux audiences d’un comité qui se penchait sur le sort réservé aux prisonniers afghans. De nombreux projets de loi étaient également morts au feuilleton.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *