Le pape Benoit XVI avance la tenue du conclave sur son remplacement

Le pape Benoît XVI, qui démissionnera jeudi soir, a émis un décret appelé motu proprio pour donner «la possibilité d’anticiper» le conclave des cardinaux qui éliront son successeur, a annoncé lundi le Vatican.

«Je laisse au collège des cardinaux la possibilité d’anticiper le début du conclave une fois constatée la présence de tous les cardinaux, ou de repousser, en cas de motifs graves, le début de l’élection de quelques jours», a indiqué le pape dans son motu proprio. Dans son décret il a rappelé cependant que le délai normal pour la tenue d’un conclave reste au minimum 15 jours et au maximum de 20 jours après le démarrage de la période de «siège vacant».

Le pape, qui a invoqué «son âge avancé» et «l’affaiblissement de ses forces», a annoncé le 11 février sa démission qui deviendra effective le 28 février à 19 h GMT (14 h, heure de Montréal). Immédiatement après débutera la période de «siège apostolique vacant» pendant laquelle sera organisé un conclave. Jusqu’à présent, selon la constitution apostolique, il ne pouvait pas débuter avant le 15 mars.

Mais grâce au motu proprio émis ce lundi, les cardinaux ont la faculté de décider, lors d’un vote, d’avancer le conclave, afin de permettre au nouvel élu de mieux se préparer à la fête de Pâques, le 31 mars, très importante pour les 1,2 milliard de catholiques.

Le conclave qui ne réunit que les cardinaux électeurs, ceux ayant moins de 80 ans, se tiendra dans le plus grand secret sous les fresques de la Chapelle Sixtine. Les cardinaux voteront à plusieurs reprises tous les jours et il durera jusqu’à l’obtention d’une majorité de deux tiers sur un nom pour le futur pape.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *