Le gouvernement affirme que les expropriations sont légales

Harry Adam

Harry Adam

Le gouvernement haïtien rejette les accusations de violation des droits humains dans le processus de démolition des constructions au centre ville de Port-au-Prince.

L’ingénieur Harry Adam, directeur exécutif de l’Unité de construction de logements et des bâtiments publics (UCLBP), a donné a donné l’assurance que les procédures légales et les mécanismes pour compenser les propriétaires expropriés avaient été respectés. ” Le processus se déroule dans le strict respect de la loi de 1979 sur l’expropriation forcée “, explique M. Adam invitant les propriétaires contestataires à déposer leurs titres chez le notaire afin de se faire rembourser.

Le Gouvernement exhorte les propriétaires et autres locataires retardataires de la zone déclarée d’utilité publique à soumettre dans un bref délai leurs titres et pièces pour se faire rembourser et éviter toute tentative de politisation malsaine de ce processus qui répond aux prescrits constitutionnels et légaux.

Lors du dernier Conseil de Gouvernement le plan de construction de la cite administrative a été dévoilé par le Premier Ministre Laurent Lamothe. La cité administrative comprend, outre les ministères à caractère politique et social, des institutions administratives et judicaires. Plusieurs bâtiments administratifs, dont le ministère du Commerce, de l’Intérieur, le Palais législatif, le Palais de la Cour de Cassation, le kiosque Occide Jeanty sont déjà en construction.

Le projet prévoit également la construction et la réhabilitation d’infrastructures culturelles, comprenant des places publiques dans la périphérie de la cité administrative.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *