Lamothe appelle le sénateur Moïse Jean Charles à rectifier ses déclarations à l’égard de l’ambassadeur vénézuélien

Le Premier Ministre haïtien, Laurent Lamothe, a une fois de plus déploré les propos du sénateur Moise Jean Charles déclarant l’ambassadeur du Venezuela en Haïti ” persona non grata”. Ces déclarations sont très graves et peuvent porter atteinte à vos mandants, insiste le Premier Ministre lors d’une rencontre avec le sénateur Moise.

M. Lamothe a rappelé que le Venezuela a financé les travaux de construction de la centrale électrique du Cap Haïtien. En outre la coopération vénézuélienne aide à la construction d’infrastructures sanitaires et routières dans plusieurs régions du pays, précise M. Lamothe.

Ces déclarations peuvent porter préjudice aux relations entre les deux pays insiste M. Lamothe qui a invité le sénateur Jean Charles à rectifier ses déclarations Le Premier Ministre croit que le gouvernement et le Parlement doivent collaborer pour préserver l’aide du gouvernement et le respect du peuple vénézuélien.

De son coté le sénateur Moise Jean Charles a fait valoir qu’il dirigeait ses flèches en direction du président Michel Martelly. Se défendant de vouloir nuire aux relations en Haïti et le Venezuela le sénateur Jean Charles a assuré que sa démarche vise à attirer l’attention du peuple vénézuélien sur une mauvaise utilisation des fonds accordés a Haïti dans le cadre de l’accord Petrocaribe.

Il a maintenu ses griefs à l’encontre de l’ambassadeur vénézuélien qu’il accuse d’être trop proche du président Martelly. Le sénateur Jean Charles opposant farouche au président Martelly a une fois de plus soutenu que l’ambassadeur n’est pas le bienvenu.

Les déclarations du sénateur Jean Charles avaient été également condamné par le président de la commission sénatoriale des affaires étrangères, Wenceslass Lambert.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *