L’ambassade américaine presse l’Exécutif de former le Conseil Électoral

L’ambassade américaine à Port-au-Prince a salué vendredi dernier la désignation des trois représentants du Législatif au Collège transitoire du Conseil Electoral Permanent. Les ex députés Pierre Simon Georges et Marie Cluny Dumé ainsi que l’ex membre du Conseil Supérieur du Pouvoir Judiciaire (CSPJ), Nehemy Joseph ont désignés par les membres de la commission bicamérale.

Les noms de ces trois personnalités auraient déjà été acheminés au chef de l’Etat vendredi dernier. Le vice président du Sénat, Andrice Riché justifie la démarche par la nécessité de répondre au président Martelly qui avait accusé les parlementaires d’être responsables du retard dans la mise en place de l’organisme électoral.

L’ambassade américaine juge que la désignation des trois représentants du Législatif marque ” une étape importante vers l’organisation des élections pour les dix sièges vacants au Sénat ainsi que des postes municipaux”.

Seul l’exécutif n’a pas encore annoncé les noms de ses représentants au sein de l’organisme électoral. La semaine dernière le président Martelly avait assuré qu’il ferait connaître prochainement les noms de ses représentants.

L’ambassade américaine invite ” les acteurs des branches du pouvoir exécutif et judiciaire du gouvernement à faire preuve de bonne volonté et d’engagement envers le processus démocratique”. “Les États-Unis exhortent également les protagonistes à aborder les autres étapes de l’accord du 24 décembre nécessaires en vue de la création d’un organe crédible et compétent pour superviser les prochaines élections en Haïti”.

Selon l’accord du 24 décembre 2012 le chef de l’Etat devra par arrêté nommer les 9 conseillers électoraux qui auront la charge d’organiser les élections sénatoriales et municipales. Par ailleurs les parlementaires devront également modifier la loi électorale de 2008 avant le coup d’envoi du processus électoral.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *