La SQ frappe contre un important réseau de pornographie juvénile

La Sûreté du Québec (SQ) rapporte jeudi le déploiement récent de la plus importante opération policière en matière de pornographie juvénile au Québec, alors que 28 hommes ont été arrêtés, certains pour avoir diffusé leur propre agression sexuelle d’enfants aussi jeune que cinq ans.

L’enquête baptisée Mainmise s’est amorcée l’été dernier a mené à ces arrestations, dans les derniers jours, aux quatre coins de la province, de Sept-Îles à La Sarre, de Valleyfield à Grande-Rivière.

La plupart des suspects arrêtés ont déjà comparu au tribunal. D’autres y seront conduits jeudi après-midi au palais de justice de leur district judiciaire.

Ils font face pour la plupart à des accusations de possession de matériel pornographique juvénile, mais dans certains cas aussi, de production. Un enfant de cinq ans a été identifié sur une des photos. Le suspect qui l’aurait agressé pour en diffuser les images était un membre de son entourage. 

L’enquête est le fruit du travail de l’Équipe d’enquêtes sur l’exploitation sexuelle des enfants sur Internet (ESEI), en collaboration avec la Gendarmerie royale du Canada (GRC) et une multitude de corps policiers municipaux.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *