Front commun contre la contrebande et la fraude

La coordination nationale inter institutionnelle de lutte contre la fraude fiscale, la contrebande douanière, le blanchiment d’argent et la corruption est désormais opérationnelle. Les membres de cette coordination, dirigée par Antoine Athouriste, directeur de l’unité de Lutte contre la Corruption (ULCC), ont déjà mis au point un plan d’action en vue d’atteindre leurs objectifs.

Le ministère des finances, l’Administration Générale des Douanes, la Direction Générale des Impôts (DGI), l’unité de Lutte contre la Corruption (ULCC) et le Parquet de Port-au-Prince et la Police Nationale entre autres sont membres de cette coordination qui annonce la création d’entités régionales.

Le secrétaire d’État aux finances, Ronald Décembre, inscrit cette démarche dans le cadre des efforts visant à restaurer l’autorité de l’État. La coordination a déjà mis en place des brigades fixes composées de représentants de la police, de la Douane et de la justice afin de contrecarrer les actions des fraudeurs.

Une dizaine de camions transportant des produits de contrebande ont été saisis par les autorités, révèle le directeur de la Douane, Fresnel Jean Baptiste. Les conducteurs de ces véhicules ont été interpellés dans le cadre de l’enquête qui doit conduire aux personnes impliquées dans ces importations illégales.

Les autorités judiciaires et policières ont déjà identifié les couloirs de transit des produits de la contrebande. Les points de passage de Belladères, Malpasse, Brache et Source Matelas sont déjà dans le collimateur des membres de ce task force contre la contrebande et la fraude fiscale.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *