France/attaques: la police met fin aux deux prises d’otages en éliminant les assaillants

france

Après celui lancé contre les frères Kouachi, la police française a lancé l’assaut contre l’épicerie où était retranché un preneur d’otages dans l’est de Paris. Les cinq otages ont été libérés. Selon Le Monde, le suspect Amedy Coulibaly serait mort.

Pendant que les suspects de la tuerie du Charlie Hebdo tenaient les policiers en haleine, en banlieue de Paris, une nouvelle fusillade est survenue en plein coeur de la capitale, suivie d’une prise d’otages.

Après avoir dans un premier temps «assuré» qu’il n’y avait pour l’instant aucune victime, le ministère de l’Intérieur s’est refusé à tout bilan, ne confirmant ni n’infirmant les informations faisant état de possibles tués dans la prise d’otages, rapporte plusieurs médias français, dont le magazine L’Obs.

Des informations précédentes fournies par la police parisienne faisaient mention de deux morts.

«Il y aurait au moins six otages, et il y aurait deux morts» dans une épicerie casher près de la Porte de Vincennes, dans le 12e arrondissement, a expliqué Gael Fabiano, représentant du syndicat de la police de Paris.

«On est dans la confusion. Il faut laisser les brigades d’intervention faire leur travail», a-t-il ajouté.

Peu avant 14 h, heure de Paris, un homme «de type africain» serait entré dans la petite épicerie armé d’une Kalachnikov.

M. Fabiano a abondé dans le même sens que plusieurs médias français en affirmant que l’homme retenant des otages dans la petite épicerie casher était probablement Amedy Coulibaly, le même qui est recherché en lien avec la fusillade de la veille, à Montrouge, où une policière municipale est morte.

Plusieurs témoins rapportent avoir entendu des coups de feu.

 

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *