Duly Brutus est prudent dans le dossier de la dénationalisation des dominicains

Ministre Duly Brutus

Ministre Duly Brutus

Les autorités haïtiennes évitent d’intervenir trop souvent dans le dossier des dominicains d’origine haïtienne afin de conserver l’appui de la communauté internationale.

Interrogé sur le vote de la loi sur la nationalité par les législateurs dominicains, le chancelier haïtien, Duly Brutus a fait valoir que le dossier est à l’étude au gouvernement. Le ministre haïtien des affaires étrangères n’est pas pressé de réagir il attend les prises de positions des organisations de défense des droits humains sur ce dossier. C’est avant tout un dossier droit humain parce que les personnes concernées sont avant tout des dominicains, a insisté M. Brutus admettant toutefois que la publication de la loi sur la nationalité était une exigence des autorités haïtiennes.

Cependant M. Brutus dit prendre en compte les réserves évoquées par certaines organisations dont le Garr sur la nouvelle loi dominicaine. Ce n’est pas une question haïtienne, on n’a aucun intérêt à en faire une question haïtienne, a insisté M. Brutus pour justifier le silence du gouvernement haïtien.

Le chef de la diplomatie haïtienne met l’accent sur la nécessité d’œuvrer pour éviter des représailles des extrémistes dominicains contre la diaspora haïtienne en République Dominicaine. Il espère dans les prochains jours une réaction de la commission interaméricaine des droits humains sur le dossier de la dénationalisation des dominicains d’ascendance haïtienne.

M. Brutus a rappelé que le dossier de la denationalisation a été abordé lors des deux premières rencontres de la commission mixte binationale. Le ministre des affaires étrangères explique toutefois que cette commission vise à formaliser les relations entre les deux pays dans plusieurs domaines.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *