Deux nouvelles arrestations dans l’enquête sur l’assassinat de Salvatore Montagna

Deux autres individus ont été arrêtés hier matin et hier soir relativement au meurtre de l’aspirant parrain Salvatore Montagna, tué le 24 novembre 2011, à Charlemagne, a appris La Presse.

Au moins l’un des deux suspects, Steven Fracas, 29 ans, et Steven D’Addario, 35 ans, a été arrêté dans sa résidence de l’arrondissement Saint-Léonard par les enquêteurs des Crimes contre la personne de la Sûreté du Québec, qui ont été aidés de leurs collègues de la Gendarmerie Royale du Canada pour mener à bien cette enquête.

Rappelons que le caïd Raynald Desjardins et cinq autres individus, Vittorio Mirarchi, Felice Racaniello, Calogero Milioto, Pietro Magistrale et Jack Simpson, sont déjà accusés de ce meurtre. L’essentiel de la preuve repose sur des centaines de messages textes cryptés que se sont échangés les accusés avant, pendant, et après le meurtre de l’aspirant parrain, et qui ont été interceptés par la GRC.

Steven D’Addario serait un proche de Giuseppe Colapelle, alias «Closure», assassiné dans son véhicule devant un bar de la rue Langelier en mars 2012. Quelques jours après cet assassinat, La Presse avait révélé que Colapelle aurait renseigné, par messages textes, l’organisation de Raynald Desjardins et de Vittorio Mirarchi sur les allées et venues, et les activités du clan de Salvatore Montagna devenu leur ennemi lorsque l’alliance des chefs qui ont tenté un putsch contre les Rizzuto a éclaté. D’Addario n’aurait pas d’antécédent criminel.

Steven Fracas ferait partie de la garde rapprochée de Vittorio Mirarchi et Raynald Desjardins. Il a quelques antécédents criminels. En 2003, il a été condamné à 57 mois de prison après avoir été reconnu coupable de trafic de stupéfiants, complot et d’accusations liées aux armes. En avril 2004, il a été arrêté en compagnie de plusieurs personnes, dont des parents de la famille Mirarchi, et condamné à quelques mois de prison pour complot et port d’arme dans un dessein dangereux. En octobre 2012, les policiers de Laval l’ont intercepté à bord d’un véhicule en compagnie de deux individus, dont Jonathan Mignacca. Ce dernier a agi comme garde du corps de Raynald Desjardins lorsque le caïd a été victime d’une tentative de meurtre près du pont de l’autoroute 25 à Laval le 16 septembre 2011. Il a ouvert le feu sur l’assaillant, sans le toucher, et sa cause est toujours pendante.

Fracas et D’Addario devraient être accusés de complot et du meurtre de Salvatore Montagna, cet après-midi au Palais de justice de Joliette.

 

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *