Desras Simon Dieuseul met en garde contre un report des élections

Le président du Sénat, Desras Simon Dieuseul, met l’exécutif en garde contre toute velléité d’empêcher la tenue des élections au cours de cette année. Il presse le gouvernement d’installer les conseillers électoraux dans leurs fonctions dans le meilleur délai afin de préparer le processus électoral faisant remarquer que le Parlement devra voter la nouvelle loi électorale qui sera proposée par le CEP.

Selon M. Desras il faudra dans le même temps élaborer un calendrier électoral et réaliser une campagne de sensibilisation des électeurs.

En ce qui a trait aux rumeurs sur une stratégie de l’exécutif qui consisterait à reporter le scrutin afin de constater la caducité du Parlement, M. Desras prévient que cette approche ne sera pas bénéfique. Il attire l’attention sur la possibilité de réaliser des élections générales si l’Exécutif refuse de respecter les échéances constitutionnelles. Si les élections ne sont pas réalisées au cours de cette année les deux leaders de l’Exécutif auront failli a leur mission et auront perdu leur mandat, ajoute t-il.

Il est impératif que les élections se tiennent en 2013, dit-il jugeant qu’il n’y a aucune raison qui justifierait le report du scrutin.

M. Desras reste perplexe et s’interroge sur la volonté réelle du chef de l’Etat à organiser les élections sénatoriales. Il signale que le chef de l’Etat a mis une semaine pour publier l’arrêté présidentiel nommant les membres du Collège Transitoire du Conseil Electoral Permanent (CTCEP).

Pour lui la nomination des 9 conseillers électoraux est une petite avancée vers les élections. Il considère entre autres l’ampleur des actions à entreprendre pour favoriser la réalisation d’élections honnêtes et crédibles.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *