Des experts cherchent du poison dans la depouille d’Arafat

Yasser Arafat a été réenterré et sa tombe refermée mardi à Ramallah après une exhumation au cours de laquelle des prélèvements ont été effectués pour déterminer s’il a été empoisonné en 2004, ont indiqué des sources officielles palestiniennes.

«L’opération est terminée, la tombe a été refermée, et les prélèvements ont été remis aux experts français, suisses et russes», a précisé à l’AFP un responsable de la commission d’enquête palestinienne sur la mort du dirigeant historique palestinien.

Les bâches en plastique bleues qui dissimulaient la tombe depuis deux semaines ont commencé à être ôtées, ont constaté les journalistes de l’AFP.

L’exhumation avait commencé mardi matin à 5 h, heure locale (22 h mardi à Montréal), selon des sources palestiniennes, et des échantillons ont été prélevés sur la dépouille et remis aux experts internationaux qui doivent les analyser dans leurs pays respectifs.

Trois juges français, chargés d’une enquête pour assassinat après une plainte déposée enFrancepar la veuve d’Arafat, assistaient à l’opération. Les experts suisses et russes ont de leur côté été mandatés par l’Autorité palestinienne.

Les experts internationaux doivent tenter de déterminer si le dirigeant palestinien a été empoisonné au polonium, hypothèse relancée par la diffusion en juillet d’un documentaire de la chaîne qatarie Al-Jazeera révélant des traces de cette substance radioactive sur des effets personnels d’Arafat.

Une cérémonie de dépôt de gerbes de fleurs et de prières doit se tenir dans la journée au mausolée d’Arafat, situé dans l’enceinte de la Mouqataa, le siège de l’Autorité palestinienne à Ramallah.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *