Coderre devient officiellement le 44e maire de Montréal

Montréal a officiellement, depuis jeudi après-midi, un nouveau maire, Denis Coderre, le 44e de son histoire. Il s’est présenté d’emblée comme un «rassembleur» et un «catalyseur» pour «ramener la fierté» dans la métropole.

Assermenté en même temps que 92 autres élus au Marché Bonsecours, dans le Vieux-Montréal, le maire Coderre a livré un vibrant plaidoyer pour l’intégrité. Dans ce discours d’une vingtaine de minutes qu’il a rédigé en grande partie lui-même, il a estimé que les Montréalais ont «envoyé le message très clair qu’ils veulent qu’on fasse le ménage à l’hôtel de ville».

«Nous sommes tous sous haute surveillance […] Notre tâche la plus importante, celle pour laquelle les Montréalais nous ont élus, ce sera de ramener l’honnêteté et l’intégrité dans l’administration municipale.»

Pour ramener la confiance des citoyens en leurs institutions, il a réitéré son message d’ouverture envers les autres partis, rappelant que ses propres troupes ne seront pas assujetties à une ligne de parti.

«J’invite cependant les membres des autres formations politiques à en faire autant […] Nous devons mettre l’accent sur ce qui nous unit plutôt que ce qui nous divise, célébrer notre mosaïque, notre savoir, notre créativité, notre culture, notre formidable joie de vivre. Il est temps de tourner la page et de reprendre notre destin en main.»

«Rien de plus noble»

Il estime que le 3 novembre dernier, les Montréalais «ont choisi la voie du leadership, de l’expérience politique, du pragmatisme et de la proximité». Il a réaffirmé son engagement à ne pas hausser l’impôt foncier au-delà de l’inflation et à mettre en place dans les 100 premiers jours son plan anticorruption.

Le 44e maire de Montréal a insisté sur l’importance du rôle des élus, estimant qu’«il n’y a rien de plus noble qu’obtenir un mandat de la population».

«N’oubliez jamais que cette marque de confiance est un privilège et que nous devons tous en être dignes. À la signature de ce serment, je suis maintenant le maire de tous les Montréalais.»

M. Coderre a en outre annoncé la mise sur pied d’un «comité aviseur du maire en matière économique» et promis d’oeuvrer à réduire les inégalités sociales.

Fidèle à lui-même, il a résumé les difficultés qui attendent son administration en utilisant une formule-choc. «Je veux que Montréal redevienne incontournable. La tâche sera ardue, mais réalisable. Comme disait Jean Drapeau, ce dont nous avons besoin, c’est 10% d’inspiration et 90% de transpiration.»

Le prochain rendez-vous important de la nouvelle administration aura lieu lundi, alors qu’on présentera le nouveau comité exécutif, l’équivalent du Conseil des ministres. La toute première séance du conseil municipal se tiendra en fin de journée pour entériner le choix du président de cette instance – on sait que ce sera Pierre Desrochers – ainsi que des deux vice-présidents.

Outre les 93 élus assermentés hier, sept autres dont l’élection est contestée vont s’ajouter dans les prochains jours. Trois élus, dont les maires d’arrondissement indépendants Claude Dauphin et Luis Miranda, étaient en outre absents hier. e premier a été assermenté plus tôt cette semaine et le second le sera aujourd’hui.

 

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *