Andrice Riché préoccupé par un complot de sénateurs contre le Sénat

Le vice-president du Senat Andrice-Riche

Le vice-président du Sénat Andrice Riche

Le Vice président du Sénat, Andrice Riché, refuse de croire aux rumeurs faisant état de la velléité de certains sénateurs de provoquer la caducité du grand corps. Le président du Sénat, Desras Simon Dieuseul et le sénateur Jean Baptiste Bien Aimé avaient fait état la semaine écoulée d’un plan qui serrait mis en branle avec la démission de 5 sénateurs proches de l’exécutif. Ces parlementaires pourraient obtenir de nombreux avantages en échanges de leur démission qui favoriserait le dysfonctionnement et la caducité du Sénat et de la chambre des députés.
Le vice président du Sénat juge que ces 5 sénateurs ne sauraient adopter une pareille posture qui les mettraient au ban de la société. Si l’un des 30 sénateurs s’aviserait de vendre son mandat ce serait un voyou, lance le sénateur Riché qui ne comprend pas qu’un vrai sénateur pourrait sacrifier le mandat du peuple. Dans le même temps il dénonce le comportement du gouvernement. Comment une personne sensé pourrait-il sacrifié son mandat pour des écervelés, lance M. Riché accusant les membres du gouvernement de vouloir dilapider les ressources de l’état.

Si des sénateurs s’aviseraient d’envisager une pareille option ce serait des voyou au carré, martèle le sénateur Riché qui ne décolère pas en raison de la persistance de ces rumeurs. M. Riché envisage même de prendre la défense des sénateurs accusés. Wencesslass Lambert a un attachement pour le pouvoir mais il n’est pas un vendeur de patrie, Edwin Zeny est un ami personnel du chef de l’état mais il doit comprendre qu’il est maintenant un sénateur de la république, insiste t-il.

Le vice président du Sénat juge également que les sénateurs Lucas Saint Vil (Nord Ouest), Mélius Hippolyte et Maxime Roumer (Grand Anse) se sauraient se lancer dans pareil aventure.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *