Paillé quitte le Blob québécois deux ans avant les élections fédérales

Le chef du Bloc québécois Daniel Paillé quitte ses fonctions pour des raisons de santé. M. Paillé, élu à la tête de la formation souverainiste en décembre 2011, confirmera son départ cet après-midi au bureau national du Bloc québécois à Montréal.

Âgé de 63 ans, M. Paillé n’avait plus de siège à la Chambre des communes depuis la cinglante défaite du Bloc québécois aux élections de 2011. Le Bloc n’a fait élire que quatre députés à la suite de la vague orange qui a déferlé sur le Québec et qui a permis au NPD de mettre la main sur près de 60 sièges dans la province.

Depuis son élection à la tête du Bloc québécois il y a deux ans, M. Paillé avait consacré l’essentiel de ses efforts à reconstruire cette formation politique qui a régné en maître sur la province pendant près de deux décennies.

Le Bloc québécois devra donc tenir une nouvelle course à la direction moins de deux ans avant les prochaines élections fédérales prévues en 2015.

À l’heure actuelle, le Bloc compte quatre députés aux Communes: Louis Plamondon, André Bellavance, Jean-François Fortin et Claude Patry. Ce dernier s’est fait élire sous la bannière du NPD en 2011, mais il est passé au Bloc québécois en 2012 en raison de la position du NPD sur la question de l’unité nationale.

La députée Maria Mourani a aussi été élue en 2011, mais elle a été expulsée du Bloc québécois par Daniel Paillé en raison de ses critiques sur la Charte des valeurs proposée par le gouvernement Marois.

Parmi les candidats potentiels qui pourraient se lancer dans une éventuelle course, le député Jean-François Fortin fait partie de liste. M. Fortin avait été candidat durant la dernière course et avait terminé troisième derrière Daniel Paillé, le vainqueur au deuxième tour, et Maria Mourani.

Partager
  Tweet  

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *