Québec/médecins: une entente permet d’étaler les augmentations de salaire sur huit ans

Le ministre de la santé du Québec Gaétan Barette

Le ministre de la santé du Québec Gaétan Barette

Le gouvernement Couillard et la Fédération des médecins omnipraticiens du Québec (FMOQ) ont conclu une entente de principe pour étaler sur huit ans les augmentations de salaire. Et comme il y tenait, Québec ne versera pas un sou cette année.

Le ministre de la Santé et des Services sociaux, Gaétan Barrette, a confirmé la conclusion de cette entente mercredi, à l’entrée d’une réunion du caucus libéral, à Québec. Il s’attend également à obtenir un accord avec la Fédération des médecins spécialistes du Québec (FMSQ) au cours des prochaines heures. Les parties ont négocié pendant plusieurs heures mardi soir.

Les hausses salariales de 1,2 milliard de dollars promises aux médecins devaient être versées cette année et l’an prochain, en vertu d’une entente conclue par le gouvernement Charest à l’époque où Yves Bolduc était ministre de la Santé et où Gaétan Barrette présidait la FMSQ. Compte tenu de l’état précaire des finances publiques, le gouvernement Couillard a décidé de revoir cette entente. Il avait proposé d’étaler les augmentations salariales sur neuf ans, une proposition jugée inacceptable par les fédérations. Des pourparlers ont suivi, et se sont avérés d’abord plus fructueux avec la FMOQ. La FMSQ et Gaétan Barrette ont eu des échanges acerbes la semaine dernière. Le ministre avait menacé de recourir à une loi spéciale contre les spécialistes. Les parties se sont finalement retrouvées à la table de négociation durant la fin de semaine. Les pourparlers ont progressé.

Gaétan Barrette a donné peu de détails sur l’entente de principe. Chose certaine, Québec ne versera aucune hausse salariale pour l’année en cours. On ignore la somme qui devra être consentie en 2015-2016, mais cette donnée est déterminante. C’est cette année-là que Québec s’est engagé à retrouver l’équilibre budgétaire.

L’entente devra être ratifiée par les instances de la FMOQ. Ce sera également le cas pour la FMSQ lorsqu’un accord sera conclu. Gaétan Barrette est optimiste à ce sujet.

 

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *