Martelly assure que seul le CTCEP peut préparer les élections

Le chef de l’Etat haïtien, Michel Martelly, rejette les accusations relatives à une velléité de l’Exécutif d’empêcher la tenue des élections avant la fin de cette année. Il a fait valoir qu’il revient au Collège Transitoire du Conseil Electoral Permanent (CTCEP) de déterminer la date des élections.

Le locataire du Palais National émet des réserves sur la mobilisation des ressources financières nécessaires à l’organisation de 7 élections entre 2013 et 2020. 7 élections en 7 ans c’est beaucoup d’argent, d’instabilité et de polarisation, prévient M. Martelly.

Il estime qu’il revient à l’organisme électoral d’inviter les représentants de tous les secteurs de la vie nationale à trouver un consensus sur ce sujet.

Le chef de l’état promet un support sans faille à l’organisme électoral mais prévient qu’il n’entend pas s’immiscer dans le fonctionnement de cette institution indépendante. Nous voulons des élections et nous avons fait des pas importants, a insisté M. Martelly citant entre autre la mobilisation de 360 millions de gourdes pour l’organisme électoral.

En ce qui a trait au retard dans le lancement de la machine électorale, M. Martelly rappelle qu’il avait en août 2012 lancé le processus de formation du Conseil Electoral Permanent (CEP) Il déplore que sa proposition avait été combattue par plusieurs secteurs dont le Parlement. C’est méchant de dire que nous ne voulons pas les élections, s’indigne M.Martelly rappelant qu’il avait pendant 7 mois espéré une réponse favorable du Parlement.

Le chef de l’Etat promet tout le support et presse le CTCEP de réaliser de bonnes élections.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *