L’UE alloue 1,5 millions d’euros à l’UNICEF pour lutter contre le cholera

01_UE_EU

La Direction Générale de l’Aide humanitaire et de la Protection civile de la Commission européenne (ECHO) a alloué 1,5 millions d’euros (2 millions de dollars américains) à l’UNICEF pour renforcer les activités de prévention et de réponse rapide au choléra.

« À deux mois du début de la saison cyclonique, cette contribution permettra à l’UNICEF et à ses partenaires d’intensifier les actions sur le terrain, notamment dans les zones les plus à risques. Si tous ces efforts parviennent à stopper la chaîne de transmission de la maladie, de nombreuses vies seront épargnées, notamment celles des enfants», a déclaré Edouard Beigbeder, Représentant de l’UNICEF en Haïti.

« En tant que bailleur humanitaire, l’action d’ECHO vise à soutenir l’accès aux soins pour les personnes affectées par la maladie et à améliorer l’accès à l’eau potable pour couper la transmission de la maladie. Nous voulons contribuer à faire passer le taux de mortalité sous la barre de 1 %, en appuyant des activités de réponse rapide et de prévention », a affirmé M. Nicolas Louis, Chef du bureau ECHO en Haïti.

Selon un communiqué de l’Union Européenne , en 2013, l’UNICEF a élaboré avec ses partenaires une stratégie visant à soutenir le plan d’urgence national pour éliminer le choléra. L’objectif à court terme de ce plan d’urgence national est de réduire le taux d’incidence annuel de choléra (nombre de nouveaux cas par an) de 3 pour cent à moins de 0,5% au cours de la période 2013-2015. A la fin de l’année 2013, le taux était déjà ramené à 0,55%. Les efforts conjoints menés contre le choléra ont abouti à des résultats encourageants au cours des derniers mois. Le premier trimestre 2014 a vu une diminution de 75% de cas suspects de choléra et de décès par rapport au premier trimestre 2013.

Depuis le début de l’épidémie en Octobre 2010, 700 541 cas suspects de choléra ont été enregistrés et 8546 décès signalés. Le taux de létalité cumulative est de 1,2%. (Chiffres du Ministère de la Santé Publique et de la Population (MSPP), 10 mars 2014).

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *