L’UE accorde un appui budgétaire de 34 millions d’euros

union-europeenne-ue

L’Union Européenne a approuvé hier le versement direct de 34 millions d’euros au gouvernement haïtien en vue de soutenir les réformes qui ont été entreprises pour moderniser l’administration et la gestion des finances publiques. Cette modernisation passe, par exemple, par la mise en place de contrôles internes et externes et de mesures anti-corruption plus efficaces. Les réformes permettront par ailleurs d’améliorer l’accès à l’enseignement primaire et la qualité de ce dernier grâce, notamment, aux formations professionnelles qui seront proposées aux enseignants.

Le Commissaire européen chargé du développement, Andris Piebalgs, a indiqué que ce ” versement est le signe que le gouvernement haïtien a progressé dans la réforme des finances publiques. Cette nouvelle aide financière de l’UE contribuera à la mise en place des ressources financières et des capacités institutionnelles nécessaires à la poursuite des réformes et permettra ainsi au gouvernement de mieux s’acquitter de ses responsabilités à l’égard des Haïtiens en adoptant des politiques sociales et en répondant aux besoins de la population.”

M. Fernando Frutuoso de Melo, directeur général de la direction générale du développement et de la coopération – EuropeAid à la Commission européenne a autorisé hier le décaissement de 34 millions d’euros.

Selon l’UE le paiement relève du “contrat d’appui à la consolidation de l’État”, dans le cadre duquel l’UE prévoit de verser 100 millions d’euros au budget haïtien d’ici 2016. Le programme d’appui sera complété par une assistance technique d’un montant de 12 millions d’euros destinée à soutenir les institutions haïtiennes concernées par les réformes.

Le Premier Ministre haïtien, Laurent Lamothe, salue le nouveau programme d’appui budgétaire d’une valeur de 6,9 milliards de gourdes de l’UE pour les deux prochaines années.

En outre, un dialogue permanent portant sur les progrès réalisés et les résultats obtenus en matière de modernisation de l’État sera établi entre l’UE et le gouvernement dans les domaines des finances publiques (contrôle budgétaire), de la modernisation de l’État et de l’éducation.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *