L’opposition parlementaire rejette l’accord d’El Rancho

opp1

L’application de l’accord d’El Rancho au Sénat pourrait s’avérer difficile en raison du rejet du document par les sénateurs de l’opposition.

Les sénateurs Jean William Jeanty et Jean Baptiste Bien Aimé ont dénoncé dans les medias la signature de l’accord par le premier secrétaire du Sénat, Steven Benoît. M. Jeanty juge que le président du Sénat, Desras Simon Dieuseul, est passé outre les instructions de la conférence des présidents qui avaient recommandé le rejet du document.

Le leader du Parti Kontra Pèp la, qui avait abandonné le dialogue, se demande comment le président du Sénat pourra-il convoquer une assemblée dont il ne respecte pas les décisions.

A ce stade les membres du groupe des 6 n’envisagent pas de paralyser le fonctionnement du Grand Corps. Le sénateur Jean Baptiste Bien Aimé donne l’assurance qu’il répondra aux convocations afin de faire valoir son point de vue.

Le Sénat privé d’un tiers de ses membres ne pourra pas honorer ses engagements dans le cadre de l’Accord d’El Rancho sans l’aval des sénateurs de l’opposition. Le quorum ne pourra être atteint sans de nouvelles négociations avec les membres du groupe des 6.

A la chambre des députés en dépit de l’opposition des sénateurs du groupe minoritaire Parlementaires pour le Renforcement Institutionnel (PRI), la majorité présidentielle dispose de moyens pour faire appliquer l’accord. Toutefois les députés émettent des réserves sur certains articles qui portent atteinte aux prérogatives constitutionnelles de la chambre basse. ” La Chambre des députés émet ses réserves sur l’ensemble de l’accord et en particulier sur l’article 12 et l’article 13 “, indique le procès verbal de la dernière conférence des présidents de commissions permanentes.

Pour le président du PRI le député Timoléon a paraphé le document contrairement a l’avis de la chambre des députés.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *