L’exécutif envisage le départ d’Emmanuel Menard du CEP

Michel-Brunache

Le chef de l’état envisage de concéder le renvoi du président du Collège Transitoire du Conseil Électoral Permanent (CTCEP), Emmanuel Menard, en vue de faciliter le déblocage de la crise préélectorale.

Michel Brunache, porte parole du Premier Ministre, a expliqué que des consultations sont en cours afin de designer une nouvelle personnalité qui respectera les prescrits constitutionnels. Sans indiquer explicitement que ce renvoi s’inscrit dans le cadre des discussions politiques entre l’exécutif et le Sénat, M. Brunache a déploré que l’argumentaire pour réclamer le départ de M. Menard soit un ” prétexte”.

Même si le gouvernement n’a rien à reprocher à M. Menard, son départ s’inscrit dans le cadre de l’application de l’accord d’El Rancho. M. Emmanuel Menard avait été critiqué par plusieurs leaders de l’opposition notamment pour avoir exécuté un pré calendrier électoral avant le vote de la loi électorale par le Parlement.

Au cours de ces dernières semaines M. Menard et ses pairs du CTCEP avaient fait montre d’une grande discrétion refusant d’intervenir dans les médias. Le renvoi de M. Menard a l’instar du renvoi de son prédécesseur, Josué Pierre Louis, avait été réclamé comme un gage de la volonté du chef de l’Etat de réaliser des élections honnêtes et crédibles.

Le porte parole du Premier Ministre a réitéré son appel aux sénateurs afin qu’ils votent les modifications de la loi électorale, indispensable au lancement du processus devant conduire à la tenue des élections en octobre 2014.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *