Les avocats déterminés à poursuivre la grève illimitée

Les avocats entendent intensifier la mobilisation dans le cadre de la grève visant la révocation du commissaire du gouvernement près le tribunal de première instance de Port-au-Prince, Francisco René. Le bâtonnier, Carlos Hercule, a convoqué pour demain mercredi 30 octobre une assemblée générale extraordinaire de tous les membres du Barreau.

Hier lundi la grève des juristes a paralysé le fonctionnement du tribunal de première instance de Port-au-Prince. Le trésorier du Barreau, Paul Rachel Cadet, soutient que la grève illimitée témoigne de la détermination du Barreau à s’opposer à l’arbitraire. Il se réjouit que tous les acteurs de la basoche aient compris la nécessité de s’impliquer dans ce mouvement qui vise à “aider le gouvernement à comprendre la nécessité de rectifier le tir”. En fait l’action doit apporter une contribution au gouvernement dans sa mission à l’égard de la société, insiste M. Rachel Cadet faisant valoir que le Barreau n’est pas dans l’opposition face au gouvernement.

Les responsables du Barreau n’ont pas engagé de pourparlers avec les autorités autour de leur revendication. M. Rachel Cadet dénonce le comportement ” conflictuel du chef commissaire René” qui a provoqué le dysfonctionnement de l’appareil judiciaire.

Interrogé sur un éventuel refus du gouvernement de satisfaire la demande du Barreau, maître Rachel Cadet juge qu’il faut accorder un minimum de crédit aux membres du gouvernement qui n’ont aucun intérêt à faire la sourde oreille à une demande juste.

Les avocats bénéficient de l’appui des juges dans leur grève illimité contre le chef du Parquet. Ils réclament également du Conseil Supérieur du Pouvoir Judiciaire (CSPJ) la révocation du juge Lamarre Bellizaire, qui avait émis un mandat à l’encontre du juriste et opposant politique, André Michel.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *