Journée sanglante à Port-au-Prince : Sept morts dont un policier

Pas moins de sept personnes, dont un policier, ont été tuées dans trois incidents séparés samedi à Port-au-Prince où des bandits sont passés à l’offensive, a indiqué la Police Nationale.

Esaïe Pierre Fils, un agent I, issu de la 22e promotion de la PNH, a été abattu par trois hommes armés circulant à moto, dans le quartier de Côte Plage 18, à Carrefour (banlieue sud de la capitale), a fait savoir le porte-parole adjoint de l’institution policière, Garry Desrosiers.

Affectée au Pénitencier National, la prison civile de Port-au-Prince, la victime, qui venait de récupérer un transfert dans une succursale de Western Union, a été dépouillée par les assassins de son argent et de son arme de service.

L’insécurité criminelle a également touché le Bel-Air (centre) où trois personnes ont été abattues, a poursuivi l’inspecteur Desrosiers.

Le gang baptisé Base 117, que la police prétendait avoir anéanti, a refait surface dans ce quartier populaire qu’il avait durant de longs mois mis en coupe réglée.

Enfin, trois membres d’une même famille, deux frères, Ernst Petit-Homme, 35 ans, Lesly Petit-Homme, 33 ans, et leur cousin Paul Dady Petit-Homme, 32 ans, ont été tués par balle dans le cadre d’un violent conflit terrien dans la localité de Mariani (sud de Port-au-Prince). Les corps ont été également retrouvés mutilés, lardés de coups de machette.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *