Josué Pierre Louis dément avoir violé une de ses assistante

Au cours des dernières 72 heures l’affaire Josué Pierre Louis a occupé les premières pages dans les medias haïtiens. Le président du Conseil Electoral Provisoire, a formellement démenti les accusations de viol porté à son encontre par une assistante au CEP.

Au cours d’un point de presse en compagnie de son avocat, M. Pierre Louis a révélé qu’il entretenait depuis 5 mois des ” relations amoureuses” avec Mlle Marie Danielle Bernardin. M. Pierre Louis a mis l’accent sur la relation intime existant entre lui et ” Danie” qui pourtant était un consultant du ministère de l’intérieur. Il l’avait encouragé à le rejoindre au CEP afin de s’occuper de ses affaires confidentielles.

Le président du CEP indique avoir mis un terme à la relation après que Mlle Bernardin eut avoué avoir manipulé des documents confidentiels sur son ordinateur et son téléphone portable. Très surpris de l’accusation de viol, l’ex ministre de la justice estime qu’il s’agit d’une machination politique visant à le détruire. Josué Pierre Louis nie avoir violé Mlle Bernardin qui avait sollicité une entrevue à son domicile afin de faire le point autour du désaccord.

Selon l’avocat Reynold Georges il n’y a pas eu de viol mais une machination politique orchestrée par des secteurs opposés au gouvernement. Le juriste accuse Mlle Bernardin d’avoir fomenté le coup afin de se venger de M. Pierre Louis qui refusait d’envisager le mariage.

Auparavant maître Osner Févry avait désisté à être l’avocat de M. Pierre Louis. Le juriste a expliqué que ses conseillers religieux l’avaient dissuadé à s’impliquer dans ce dossier qu’il qualifie d’infraction privée.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *