Jean Renel Sanon nie toute implication dans l’arrestation de Rony Timothée

sanon

Le ministre de la justice, Jean Renel Sanon, nie toute implication dans l’arrestation du porte parole des Forces Patriotiques pour le Respect de la Constitution (Foparc), Rony Timothée.

La semaine écoulée le président de la commission sénatoriale de Finance avait brandi la menace d’une convocation du garde des sceaux arguant de son implication dans la détention illégale depuis 10 jours de l’opposant politique.

“Il n’y a aucun rapport entre le ministère de la justice que je dirige et l’arrestation de M. Timothée, a dit Me Jean Renel Sanon ajoutant que son travail, c’est d’appliquer la politique pénale du gouvernement dans le cadre de l’implantation d’un Etat de droit dans le pays.

Tout en minimisant ces menaces de convocation, M. Sanon a fait valoir que les autorités judiciaires ont œuvré afin sanctionner les auteurs de destructions d’équipements et matériels appartenant à des particuliers. Il révèle que des marchandes avaient été dépossédées de leurs marchandises lors de la manifestation du 14 mai dans la capitale.

Interrogé sur les accusations d’arrestation illégale, le ministre Sanon a fait valoir que les avocats de M. Timothée peuvent utiliser les voies et moyens dans le système judiciaire.

En ce qui a trait aux sévices infligées à M. Timothée lors de son arrestation, le ministre de la justice annonce avoir diligenté une enquête pour faire la lumière sur ce dossier et punir éventuellement ces policiers si leur culpabilité est avérée.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *