Haïti-éducation: École normale de Maffranc, un patrimoine en péril dans la Grand’Anse

Déjà un demi-siècle de service à la communauté. L’École normale de Maffranc représente un véritable patrimoine social pour le département de la Grand’Anse, à cause de son ancienneté et la qualité de l’enseignement fournie. Néanmoins, elle semble avoir mérité aujourd’hui une attention plus soutenue, a constaté un reporter de Haiti Press Network, lors de notre passage dans la Grand’Anse la semaine dernière.

 

 

Elles sont nombreuses les générations d’enseignants préparées à l’École normale de Maffranc qui ont participé à la formation de tant de personnes, devenues au fil des ans, de grands professionnels et même des responsables de l’État.

Pourtant, l’environnement physique de cette école ne présente nullement l’aspect d’un espace digne de son nom, quoique qu’elle bénéficie de l’appui financier de l’État haïtien pour son fonctionnement. Elle devait célébrer ses 50 ans d’existence depuis le mois de mars, mais les moyens font grand défaut.

Privés de toiture, plusieurs de ses bâtiments sont dans un état de délabrement avancé, constate HPN. L’école offre en effet un visage triste qui ne permet pas de fêter un 50e anniversaire avec fierté. Il n’y a rien de neuf qui puisse faire naître un espoir du futur.

La Sœur Mona Jacques, directrice de cet établissement qui a déjà formé un nombre inestimable de professeurs venant de partout dans le pays, s’inquiète et s’en plaigne. Elle appelle l’État, notamment le ministère de l’Éducation nationale qui a déjà évalué les travaux de réhabilitation via sa direction de Génie scolaire, à faire un pas de plus, afin que cette école quinquagénaire puisse célébrer fièrement cet anniversaire avant la fin de l’année.

 

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *