Gaza/violences: plus d’un millier de morts depuis le début de l’offensive israélienne

gaza

Deux Palestiniens, dont un enfant de 4 ans, ont été tués lundi par des tirs de chars israéliens dans la bande de Gaza, portant à 1037 le nombre de Palestiniens morts en 21 jours de conflit, selon les secours palestiniens.

L’enfant est mort quand un obus est tombé sur une maison de Jabaliya, une banlieue dévastée par la guerre à l’est de la ville de Gaza, alors qu’une trêve non annoncée semblait s’installer dans le territoire palestinien malgré des combats sporadiques en ce jour de fête musulmane du Fitr, selon le porte-parole des services d’urgence Achraf al-Qodra.

Des combats intermittents ont lieu depuis le matin dans ce secteur du nord de l’enclave palestinienne entre soldats israéliens et combattants de la branche armée du mouvement palestinien, les Brigades Ezzedine al-Qassam, selon ce groupe.

Dans le même secteur, un Palestinien a été tué dans un bombardement à l’artillerie qui a visé sa maison, a précisé une source médicale.

Plus tôt lundi, trois personnes touchées la semaine dernière avaient succombé à leurs blessures, selon M. Qodra.

En outre, les secours ont recensé plus de 6200 Palestiniens blessés depuis le début le 8 juillet de l’offensive aérienne israélienne, étendue neuf jours plus tard à une opération terrestre à Gaza pour tenter d’anéantir la puissance militaire du Hamas et de ses alliés.

Le Bureau de coordination des Affaires humanitaires de l’ONU (Ocha) a publié dimanche des chiffres faisant état de 999 tués. Au moins 760 d’entre eux étaient des civils, dont 226 enfants.

L’Ocha a également fait était de 6233 blessés, dont 1949 enfants.

Quelque 215 000 Palestiniens ont été déplacés par ce conflit, dont plus de 170 000 ont trouvé refuge dans l’un des 82 centres gérés par l’ONU.

Côté israélien, 43 soldats et trois civils ont été tués depuis le début de la confrontation.

L’armée a annoncé avoir frappé près de 3870 cibles dans la bande de Gaza et recensé environ 2000 roquettes tirées sur Israël, dont près d’un quart ont été interceptées par le système anti-missile Iron Dome.

Depuis dimanche à minuit (17h00, heure de Montréal), seule une roquette a touché Israël, atteignant la ville côtière d’Ashkelon, sans faire ni blessé ni dégâts, a précisé une porte-parole militaire.

 

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *