G20/manifestations: la justice condamne un policier de Toronto pour agression

Un policier de Toronto a été jugé coupable d’agression avec une arme contre un manifestant lors du sommet du G20 dans la ville il y a trois ans.

La juge Louise Botham a estimé qu’un agent de police n’avait pas le droit d’utiliser une force illimitée pour procéder à une arrestation.

Lors de la lecture du verdict, le protestataire a applaudi.

Son arrestation a eu lieu lors d’une manifestation organisée le 26 juin 2010 à l’Assemblée législative de l’Ontario.

L’agent Babak Andalib-Goortani avait été mis en accusation à propos de l’arrestation du manifestant qui avait subi une fracture du nez et de la joue lors de l’intervention.

Il a été déterminé que l’arrestation avait été légale mais la force utilisée était en cause au procès.

Dans ses plaidoiries finales, la Couronne a affirmé que le constable Andalib-Goortani avait perdu le contrôle à cause du chaos qui régnait lors de la manifestation.

Pour sa part, l’avocat du constable Andalib-Goortani a affirmé que le comportement du policier était fidèle à l’entraînement qu’il avait reçu pour de telles circonstances.

Babak Andalib-Goortani subira l’an prochain un autre procès sous un deuxième chef d’agression armée.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *