Des parlementaires accusent le gouvernement de vouloir reporter les élections

Plusieurs députés dénoncent la lenteur du gouvernement et des membres du Collège Transitoire du Conseil Electoral Permanent (CTCEP) dans le lancement du processus électoral.

Le vice président du Sénat, Andrice Riché, met en garde contre le report des élections à 2014 qui selon lui serait la première étape d’un plan visant à former une nouvelle assemblée constituante. M. Riché fait remarquer qu’un tel projet devrait entrainer le départ de tous les élus y compris le chef de l’Etat. De plus il craint des soulèvements populaires si l’exécutif persiste dans cette voie.

En ce sens le sénateur Riché est du même avis que le président du Sénat, Desras Simon Dieuseul, qui au début de cette session législative avait critiqué la lenteur du gouvernement dans la mise en branle du processus électoral.

A la chambre basse, des députes de la majorité et de l’opposition disent constater un refus du gouvernement à réaliser les élections sénatoriales en 2013. Le député Fritz Gerald Bourjolly, membre du bloc PSP, dénonce le “laisser aller ” de l’Exécutif et des membres du CTCEP. Ils veulent faire passer le temps, dit-il estimant que le gouvernement est en train de suivre les directives de l’ambassade américaine. Le gouvernement devra partir si les élections ne sont tenues cette année, lance M. Bourjolly.

Cet avis est partagé par le député Patrick Joseph, membre du PRI. Il juge que le gouvernement qui craint une défaite électorale n’a aucune volonté pour réaliser les élections avant la fin de cette année.

Le député de Marmelade critique également le mutisme des leaders de l’opposition qui se font ainsi complice du gouvernement. Ils ne doivent plus faire montre de passivité dans ce dossier, martèle M. Joseph.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *