Des congressmen américains lancent un avertissement à la République Dominicaine

12 congressmen américains ont dans une correspondance mis en garde le président dominicain, Danilo Medina, contre l’application de la décision de la Cour constitutionnelle dominicaine.

La décision susceptible de rendre apatrides quelque 240 dominicains d’ascendances haïtiennes est « arbitraire » et « discriminatoire », ont écrit les parlementaires américains dont John Conyers Jr et Alcee L.Hastings. ” Si votre gouvernement applique la décision du Tribunal constitutionnelle cela provoquerait une crise humanitaire sans précédent et une sérieuse menace à la stabilité de la région”, préviennent ces congressmen qui exhorte le président Danilo Medina à adopter des mesures pour “stopper ” cette campagne de dénationalisation.

” Nous appelons à la protection de ces milliers de dominicains qui risquent de perdre leur nationalité”, écrivent t-ils rappelant que la communauté internationale juge qu’il revient aux gouvernements d’éviter que des citoyens et des citoyennes ne deviennent des apatrides.

Le droit à la nationalité est le fondement des autres droits humains. Sans la nationalité, on n’a pas accès aux soins de santé, à l’éducation, à un emploi et à l’exercice de certains droits politiques, jugent ces congressmen qui reconnaissent le droit à un pays souverain d’avoir ses lois sur la naturalisation. Ces lois domestiques doivent être conforment aux conventions internationales contre la discrimination, rappellent-ils.

Les congressmen Joseph P. Kennedy, Frederica Wilson, Karen Bass, Ami Bera, Michael Capuano, Steve Cohen, John Conyers Jr, Danny K. Davis, Theodore E. Deutch, Marcia L.Fudge, Joe Garcia, Alcee L.Hastings sont les signataires de cette correspondance.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *