Agence de sécurité nationale : 1500-2500 recrues

Le gouvernement haïtien annonce la formation d’une agence de sécurité nationale devant coordonner les actions des institutions existantes.

Une unité de police frontalière sera bientôt mise en place et constituera un maillon important de cette structure. Le ministre de l’intérieur, Thierry Mayard Paul, affirme que 2 500 hommes composeront cette entité qui devra entre autres réduire la contrebande et le trafic d’êtres humains dans la région frontalière.

L’unité de police frontalière travaillera en étroite collaboration avec la direction de l’immigration et de l’émigration, explique le ministre Mayard Paul révélant que le rapport de la commission sur la constitution de cette unité sera soumis ce lundi.

Selon les autorités haïtiennes les pertes du Trésor Public sont estimées à 500 millions de dollars par an en raison de l’intensification de la contrebande. Les responsables du secteur privé dominicain ont récemment révélé que la République Dominicaine a réalisé des exportations de l’ordre d’un milliard de dollars en Haïti au cours de la dernière année.

Les autres organismes membres de cette agence de sécurité nationale sont le corps des pompiers, les gardes cotes, l’unité de police environnementale, l’unité de police frontalière et la direction de la protection civile et le secrétariat permanent pour la gestion des risques et désastres.

Le ministre de l’intérieur assure que cette agence est de nature à répondre plus efficacement aux besoins de la population en cas de catastrophe. Il y aura une synergie des acteurs qui pourront répondre immédiatement aux appels des citoyens conclut-il.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *